Louis Martinez est né en 1948 à Condrieu dans le Rhône. 
Il se passionne pour l'écriture et la peinture dès son plus jeune âge. Issu d'une famille d'émigrés espagnols, il poursuit malgré lui des études techniques, où il rencontre Roger Lorin, peintre de renom qui lui transmet son amour des couleurs et des vieilles pierres. (Il a découvert et restauré le Prieuré de Chirens, haut lieu de la culture dauphinoise, une rétrospective de son œuvre lui ayant été consacrée aux musées de Grenoble et de Voiron en 2012)  

 
Ingénieur, il commence sa vie professionnelle dans l'industrie électronique, au service de grands groupes, pour la terminer PDG d'une société High Tech, construisant des machines de découpe et de soudure par laser, société qu'il a fondé en 1990.  

Il a publié 3 romans, en vente dans les grandes librairies, mais également sur les sites marchants majeurs. (FNAC, Amazon, Décitre, ...)
 
Autodidacte, Louis Martinez n'a fréquenté aucune école d'art, l'industrie ayant occupé une grande partie de sa vie.  
 
Son style est délibérément concret, figuratif, mais sombre.  
 
L'ombre et la lumière, le clair et l'obscur, le noir et quelques couleurs font qu'il considère le contraste brutal comme un style permettant la mise en valeur et en relief des paysages de nos villes.  
Il peint des rues désertes, sombres, vides, mais néanmoins vivantes et attirantes.  
 
La violence et la brutalité du noir qui occupe une partie de ses toiles met néanmoins en évidence une vie qui peut être devinée derrière les murs ou au coin d'une ruelle. Les reflets qu'il peint frappent de vérité et de justesse.